Consultant-e(s): Etude sur l’Etat de Financement de l’Education En Situtation de Crise dans les Pays du Sahel Central

Country: Senegal
Organization: Norwegian Refugee Council
Closing date: 12 Jun 2021

Afin de renforcer notre plaidoyer sur l'augmentation des ressources financières pour la mise en œuvre des programmes pluriannuels de résilience pour l’éducation (MYRP) au Niger, au Mali et au Burkina Faso, le bureau régional d'Afrique centrale et occidentale du NRC recherche un-e consultant-e pour mener une étude qui permettra de suivre les dépenses des gouvernements et des bailleurs de fonds pour l'éducation en temps de crise au niveau régional et national dans ces 3 pays. (sous réserve de confirmation de financement)

1. CONTEXTE

Les violences généralisées et aveugles perpétrées par des groupes armés se sont intensifiées au Sahel central depuis le début de l'année 2020, tandis que les tensions sociales et politiques augmentent, forçant davantage de personnes à fuir dans la région. Au Burkina Faso, le nombre de personnes déplacées à l'intérieur du pays a atteint plus de 1 000 000 en août 2020, tandis que les déplacements internes ont doublé au Niger en 2020. Au Mali, les déplacements internes continuent d'augmenter tandis que la détérioration de la sécurité dans les pays voisins a poussé plus de 6 000 réfugiés maliens à retourner dans leur pays d'origine en 2020. Au 30 septembre 2020, près de 2 000 000 de personnes, dont 300 000 réfugiés, ont été déplacées à travers la région, exacerbant la pression sur les ressources naturelles déjà limitées et les services sociaux dans les nouvelles zones d'accueil.

En raison de la crise régionale, plus de 7 millions d'enfants au Burkina Faso, au Mali et au Niger ont besoin d'une aide humanitaire, tandis que plus de 8 millions d'enfants âgés de 6 à 14 ans ne sont pas scolarisés, soit près de 55 % des enfants de cette tranche d'âge. En outre, plus de 4 000 écoles sont restées fermées pour 776 000 élèves en raison de la seule insécurité au cours de l'année scolaire 2019-2020. C'est presque deux fois plus qu'en 2018-2019, alors que 12 millions d'enfants ont manqué au moins quatre mois d'école à travers le Burkina Faso, le Mali et le Niger en raison des restrictions Covid-19.

Le secteur de l'éducation reste l'un des secteurs les plus sous-financés de la réponse humanitaire régionale. En ce qui concerne l'investissement public, l'offre publique de services d'éducation dans les trois pays est limitée par la disponibilité des ressources publiques. Les contraintes restent liées à la faiblesse des capacités administratives et de la gouvernance, au manque de responsabilisation et à l'inégalité entre secteurs et entre zones géographiques, dans la répartition des budgets.

En 2019-2020, Education sans Délai / Education Cannot Wait (ECW) a investi près de 30 millions de dollars au Sahel par le biais de son mécanisme de financement de la première réponse d'urgence (First Emergency Response - FER). D'autres fonds devraient être levés dans le cadre des prochains programmes pluriannuels d'éducation à la résilience, au Burkina Faso, au Mali et au Niger.

Des Plans Pluriannuels de Résilience (ou MYRP, Multi year Response Plans) ont été développés et lancés en 2020 par ECW. Il s’agit de plans de réponse, comparable aux Plans de Réponse Humanitaire, qui identifient les besoins de financement pour le secteur de l'éducation dans un pays pour les trois années à venir et répondent aux besoins immédiats et à long terme en matière d'éducation en urgence et dans les crises prolongées. Ces programmes font le lien entre les efforts humanitaires et de développement dans le secteur de l'éducation afin de fournir conjointement une éducation inclusive et de qualité aux enfants et aux jeunes touchés par la crise dans le Sahel central. Le montant total des MYRP pour le Sahel Central est de 136,1 millions USD. Après la table ronde ministérielle du Sahel central en octobre 2020, ECW a été en mesure de promettre un financement de démarrage de 35,2 millions USD. Les MYRPs se déroulant sur trois ans, l'objectif est d'obtenir le soutien de donateurs supplémentaires pour combler le déficit de financement restant (environ 100 millions USD).

Le développement d'une composante régionale pour soutenir et compléter les MYRP au niveau national dans des domaines stratégiques clés, a été initié en décembre 2019, suite aux missions de cadrage de l'ECW au Burkina Faso, au Niger et au Mali. L'objectif de la composante régionale est de fournir une vision régionale et transfrontalière à travers :

1) améliorant la qualité et la disponibilité des données ;

2) encourageant l'échange de bonnes pratiques et de leçons apprises ; et

3) augmentant la visibilité des besoins au niveau régional et mondial pour soutenir la mobilisation des ressources.

Le HCR, l'UNICEF et NRC ont été identifiés comme co-bénéficiaires pour les interventions régionales proposées, compte tenu de leur présence géographique pertinente dans la région du Sahel central, de leur expertise technique en matière d'éducation et des solides relations existantes avec les principales parties prenantes tant dans les pays qu'au niveau régional. C’est dans le cadre de ce consortium que NRC cherche un-e consultant-e pour une étude sur les financements alloués au secteur de l’éducation.

2. OBJECTIFS DE L'ETUDE

L'objectif de l'étude est d’analyser les dépenses des ministères et des bailleurs de fonds (humanitaires et développement) allouées à l'éducation en situation de crise, tant au niveau régional que national, dans trois pays, le Burkina Faso, le Mali et le Niger, en comparaison avec les besoins en éducation qui ont été identifiés et inclus dans les stratégies du MYRP, en 2020.

L’étude, en identifiant clairement le gap financier mais aussi les opportunités potentielles de mise à l’échelle des financements par les différentes parties prenantes, permettra aux membres du Consortium régional Education Cannot Wait, aux ONG dans les pays et aux partenaires de la société civile de plaider en faveur d'un financement et d'une allocation nationale accrus pour l'éducation en situation de crise.

3. DESCRIPTION DE L’ETUDE

Pour atteindre les objectifs ci-dessus, le/la/les consultant-e(s) mènera(ont) les activités dans les limites suivantes :

  • ·La zone géographique du Sahel central : Burkina Faso, Mali et Niger.
  • L'année 2020 (compte tenu du fait que 2020 a été choisie comme année de référence pour le MYRP, en dépit du fait que les budgets aient pu être influencés par la pandémie de covid19).

L'étude examinera à la fois les ressources domestiques et le financement des bailleurs de fonds (humanitaire et développement). Plus spécifiquement, l'étude examinera les éléments suivants :

  • La cartographie des parties prenantes : au niveau du gouvernement, outre les ministères de l'éducation, identification des ministères pertinents pour le secteur de l'éducation ; au niveau des bailleurs de fonds, identification des bailleurs (humanitaire et de développement) dont les stratégies dans le Sahel central incluent des interventions en matière d'éducation qui font partie des stratégies du MYRP.
  • Les dépenses des ministères de l'éducation, ainsi que les dépenses d'autres ministères en lien avec des interventions ciblant les obstacles à l'éducation, telles qu’identifiées par les MYRP (par exemple, les programmes d'alimentation à l'école, les interventions en matière d'eau, d'assainissement et d'hygiène à l'école).
  • La répartition équitable des ressources entre les régions/zones géographiques (pour documenter les inégalités potentielles dans la distribution/allocation des ressources au niveau national, certaines régions étant prioritaires par rapport à d'autres, les zones urbaines étant prioritaires par rapport aux zones rurales, etc.)
  • La répartition équitable entre les sous-secteurs de l'éducation (enseignement primaire, enseignement secondaire, éducation non formelle, etc.).
  • La comparaison entre les dépenses effectives en matière d’éducation en temps de crise en 2020, et l’évaluation des besoins en éducation tels qu’identifiés et inclus dans les MYRP

4. ROLES ET RESPONSABILITES POUR NRC

  • Fournir un retour d'information en temps utile à chaque étape de la consultation.
  • Assurer la liaison avec les sources de données potentielles dans la région et dans les pays, et veiller à la participation des acteurs clés à l’étude.
  • Assurer la liaison avec les parties prenantes concernées pour l'organisation des différents ateliers.
  • Effectuer le paiement au(x) consultant(s) conformément au contrat et à la réception des produits livrables de haute qualité convenus.

5. RESPONSABILITES DE(s) CONSULTANTS(s)

  • Respecter le code de conduite de NRC et s'y conformer.
  • Préparer un plan de travail et une méthodologie détaillée, en consultation avec NRC ; le(s) consultant(s) s'assurera(ont) que la méthodologie est informée par le retour d'information de toutes les parties prenantes pertinentes, garantissant la participation et l'adhésion.
  • Réaliser une cartographie des principaux ministères de l'éducation et des bailleurs (humanitaires et de développement).
  • Organiser puis entreprendre une visite dans chacun des pays ciblés afin de :

o Organiser un atelier de lancement de l’étude en partenariat avec NRC pour présenter la méthodologie aux différentes parties prenantes concernées et recueillir leurs contributions et adhésion ;

o Mener des entretiens avec les parties prenantes concernées et recueillir les données pertinentes ;

o Analyser les documents et informations collectées par entretiens, tirer des conclusions et formuler des recommandations clés indiquant les moyens de rendre le budget plus réactif aux besoins actuels en matière d'éducation ;

o Organiser une réunion/un atelier pour présenter les résultats préliminaires ;

o Produire un mini rapport pour chaque pays contenant une analyse et des recommandations à l'intention du gouvernement, des bailleurs et de la communauté humanitaire, sur la base des lacunes de financement identifiées ;

o Partager le rapport avec les membres du Consortium régional Education Cannot Wait et intégrer leurs retours dans le rapport.

  • Après avoir élaboré des rapports nationaux pour les 3 pays, effectuez une analyse supplémentaire du financement régional des bailleurs alloués à l'éducation.
  • Rédiger un rapport final.
  • Organiser un atelier régional virtuel / webinaire pour présenter les conclusions du rapport aux différentes parties prenantes, pour adhésion.

6. livrables

  • Un rapport de démarrage (inception report) incluant un plan de travail détaillé et une méthodologie claire et précise
  • Une cartographie des principales parties prenantes (ministères de tutelle de l'éducation et bailleurs, humanitaires et de développement).
  • 3 mini-rapports nationaux (incluant la cartographie pour le pays et des recommandations ciblées)
  • 3 ateliers de lancement et 3 ateliers de partage des résultats au niveau national
  • 1 rapport régional, incorporant les résultats des 3 rapports nationaux et des analyses régionales supplémentaires
  • 1 atelier régional virtuel de présentation

7. DURÉE ET LIEU DE LA CONSULTATION

La durée de la consultance devrait être de 12 semaines, avec un début en juin 2021.

Le(s) consultant(s) devra(ont) se rendre à Dakar pour un briefing initial et travailler avec le bureau régional de NRC et les autres membres du consortium régional ECW pour finaliser la méthodologie et la cartographie des parties prenantes (1 semaine). Le(s) consultant(s) se rendra(ont) ensuite au Burkina Faso, au Mali et au Niger pour 3 semaines dans chaque pays (9 semaines au total). Le(s) consultant(s) finalisera(ont) ensuite le rapport et présentera(ont) les résultats (peut être virtuel, à domicile - 2 semaines).

8. conditions GENERALES

Le contrat sera géré par le bureau régional de NRC pour l'Afrique centrale et occidentale, et l'étude sera supervisée par le responsable du plaidoyer, des médias et de la communication du bureau régional de NRC. Toute modification de cette consultation doit être communiquée par écrit par les deux parties. Le consultant doit disposer de son propre matériel nécessaire à la recherche (ordinateur, téléphone, etc.).

9. COMPÉTENCES REQUISES et experience

  • Expérience avérée dans la conduite d'analyses budgétaires dans le domaine de l'éducation ou d'autres secteurs pertinents ;
  • Excellentes compétences analytiques et expérience dans l'analyse de données quantitatives et qualitatives
  • Excellentes compétences rédactionnelles en français ;
  • Excellentes aptitudes à l'oral et à la communication ;
  • Capacité avérée à présenter des documents écrits de manière claire, concise et engageante à un large éventail de publics différents ;
  • Bonne connaissance des initiatives et des institutions liées à l'éducation au niveau national (essentiel), et au niveau régional (souhaitable) ;
  • Une familiarité avec le contexte sahélien et/ou la région de l'Afrique de l'Ouest serait un atout ;
  • Une expérience avérée de travail avec des ONG serait un atout ;
  • Engagement envers les valeurs, la vision et la mission de NRC.

10. CANDIDATURE ET DOCUMENTS REQUIS

Proposition technique (en français) :

  • Une lettre de motivation avec une brève présentation de votre expérience de consultant et expliquant votre aptitude à travailler, y compris les projets précédents pertinents et comment ils sont liés à ce projet ;
  • Une méthodologie approfondie sur la façon dont vous allez entreprendre le travail et réaliser les résultats définis dans les termes de référence, avec : le calendrier proposé et la livraison attendue pour chaque résultat ; la composition de l'équipe et l'approche d'assurance qualité.
  • Le formulaire de manifestation d'intérêt ci-joint ;

Proposition financière

  • Ventilation détaillée des coûts à inclure dans la proposition financière

Références

  • Une description de l'expérience de travail antérieure sur des projets similaires (modélisation de données) et du contexte (Sahel), avec trois références (email et téléphone).

Exemples de travaux antérieurs

  • Le candidat doit fournir trois exemples de produits finaux issus de missions de conseil récentes.

Curriculum vitae

  • Le curriculum vitae du personnel clé doit être annexé aux documents de candidature en français ou en anglais.

Soumission des documents et date limite de soumission

  • Les documents doivent être soumis en fonction de la date limite fixée dans l'appel d'offres

How to apply:

Pour postuler veuillez cliquer sur Consultant Sahel Central



Apply to Job

Related Job Vacancies

Communications Officer, P3

Office Manager- HQ

Nigeria - Head of Mission in Abuja

Project Coordinator

Head of Office, Humanitarian Affairs, D1 (Temporary Job Opening)