APPEL A MANIFESTATION D’INTERET : Revue de l’intégration des enjeux de protection de l’enfant dans les positionnements et programmes de MdM (VLG)

NGO Jobs / UN Jobs Vacancy



Country: France
Organization: Médecins du Monde
Closing date: 21 May 2021

1-CONTEXTE

Depuis 2010, les Droits et la Santé Sexuels et Reproductifs (DSSR) sont l’une des thématiques prioritaires de MdM. En accord avec les définitions données dans le cadre de la Conférence du Caire de 1994 et de la Conférence de Beijing de 1995, MdM promeut les DSSR comme une approche positive et respectueuse de la sexualité, incluant la possibilité d’avoir des expériences sexuelles agréables et sans risque, sans contrainte, discrimination ni violence, de décider librement du nombre et de l'espacement des naissances, de disposer de l'information, de l'éducation et des moyens pour le faire, et d’atteindre le plus haut niveau de santé sexuelle et reproductive.

Ainsi, la prévention et la réponse aux VLG est une composante à part entière du continuum de DSSR. Dans ce cadre, la réponse aux VLG en situation de crise a été identifiée comme l’un des trois axes de la stratégie DSSR de MdM. A partir de son expérience terrain, MdM a défini en 2016 un modèle d’intervention présentant les activités essentielles et les approches à développer dans les projets intervenant dans des situations de crise. Ce modèle met l’accent sur le soutien,le renforcement ou la mise en place de services multisectoriels pour les survivant·e·s de VLG comme composantes essentielles, afin de prévenir les conséquences des VLG sur la santé physique et mentale et sur le bien-être des survivant·e·s. Cette prise en charge repose sur des principes éthiques stricts. MdM s’aligne sur les principales recommandations internationales, et notamment les protocoles de l’OMS et les normes standards minimales du IASC pour mettre en place ou renforcer ces services.

Parmi les survivant·e·s bénéficiant d’une prise en charge à travers les programmes de MdM, une part importante est constituée de mineur·e·s (ex. 15% dans le programme dans l’état du Borno au Nigéria en 2020, 28% dans le programme à Bangui en RCA de 2018 à 2020, 50% dans le programme au Tanganyika en RDC de mai 2020 à Janvier 2021).

Pour accompagner les équipes dans la prise en charge de ces enfants et adolescent·e·s survivant·e·s de VLG, MdM souhaite bénéficier de l’expertise d’un·e consultant·e spécialiste en protection de l’enfant, afin d’identifier les enjeux rencontrés ou susceptibles d’être rencontrés dans la prise en charge et de proposer des recommandations institutionnelles et opérationnelles pour améliorer la qualité de la réponse. Compte-tenu de la diversité de situations auxquelles sont confrontées les équipes de MdM sur le terrain, il est également attendu que cette mission couvre des sujets connexes, tels que la prise en charge des enfants accusés de sorcellerie, des enfants soldats ou encore des enfants victimes de traite ou de prostitution forcée.

2-OBJECTIFS DE LA MISSION

Les principaux objectifs de la consultance sont :

  1. Procéder à une revue d’une série de documents cadres[1] existants ou en cours de développement chez MdM** afin d’identifier les principaux enjeux auxquels peuvent être / sont confrontées les équipes en termes de PE dans les contextes humanitaires où intervient MdM;
  2. Analyser la capacité opérationnelle des missions/programmes de MdM dans 4 contextes humanitaires (Burkina Faso, Nigéria, République Centrafricaine, Yémen[2]) à répondre à ces enjeux sur la base des pratiques passées et actuelles, et identifier les forces/faiblesses des programmes en matière de PE ;
  3. Réaliser une revue de la littérature disponible sur les principaux standards et normes internationales en matière de PE dans les contextes humanitaires et produire un document de synthèse afin de guider les équipes de MdM au siège et sur le terrain pour leur intégration dans les positionnements et la mise en œuvre des programmes ;
  4. Proposer des recommandations d’améliorations pouvant être apportées dans les documents cadres et positionnements de MdM afin d’intégrer les normes internationales et meilleures pratiques en matière de PE, en accordant une attention particulière à la manière dont ces améliorations s’alignent sur la stratégie de MdM ;
  5. Elaborer des fiches pratiques afin de guider les équipes opérationnelles sur la prise en compte des enjeux de PE dans les contextes humanitaires, dans le cadre de la mise en place de programmes de prévention et réponse aux VLG, et plus largement face à certaines situations de violations rencontrées sur le terrain (ex. accusations de sorcellerie, traite, prostitution forcée, enfants soldats[3]).

Champ d'application

La revue portera sur les positionnements de MdM cités ci-dessus, le modèle d’intervention sur SSR et VLG en contextes de crise, les directives et les normes internationales sur la PE et la prise en charge des mineur·e·s, ainsi que sur les recherches et la documentation pertinentes sur la PE en matière de prévention et réponse aux VLG et dans les contextes de crise.

La mission profitera à tous les programmes de MdM intégrant la prévention et réponse aux VLG en contextes de crise. Toutefois, le volet d’analyse de la capacité opérationnelle des programmes mettra l’accent sur les 4 missions rattachées à la Cellule Urgences de MdM : Burkina Faso, Nigéria, République Centrafricaine, Yémen. Cette liste pourra être discutée lors de la réunion de cadrage, pour éventuellement y ajouter d’autres contextes de crise où MdM intervient et où des enjeux spécifiques sont rencontrés en matière de PE.

Localisation de la mission :

La mission pourra être réalisée à Paris ou à distance. Il n’est pas prévu de déplacements sur le terrain, les échanges avec les équipes terrains seront réalisés à distance (sauf présence du/de la consultant·e sur l’un des terrains concernés).

[1] Référentiel DSSR, Stratégie DSSR, Fiches pratiques SSR et VLG en contextes de crise, Engagements de l’organisation dans le cadre du Call to Action on Protection from GBV in Emergencies, Politique Enfance et Adultes Vulnérables, Politique de prévention des abus et exploitation sexuels, Code de conduite, Positionnement Accès aux droits et aux soins des enfants et adolescents non accompagnés en France, Approche en réduction des risques, Approche en réduction des risques chez les mineur.e.s travailleur.se.s du sexe.

[2] Cette liste pourra éventuellement être élargie pour inclure d’autres contextes de crise où MdM intervient et où se posent des enjeux spécifiques en matière de PE.

[3] Cette liste n’est pas exhaustive et pourrait évoluer sur la base des retours des équipes terrain afin d’intégrer les principales situations auxquelles elles sont confrontées.

3-CHRONOGRAMME

La durée totale de la mission est estimée à 30 jours. Il est attendu du / de la consultant·e de proposer une répartition des jours de consultance en accord avec la méthodologie proposée.

Le calendrier suivant est envisagé :

  • 21 mai : Date limite pour la manifestation d'intérêt
  • 26 mai : Shortlist et envoi des TdR aux candidat*·*e*·*s retenu*·*e*·*s
  • 16 juin : Date limite pour l'envoi de l'offre technique et financière complète
  • 21 juin : Sélection du/de la consultant*·*e
  • Semaine du 21 juin : Cadrage et validation de la méthodologie
  • Juillet - septembre : Déroulé de la mission

4-PROFIL RECHERCHE

  • Diplôme en sciences sociales, droit, travail social, développement international ou autre domaine pertinent
  • Au moins 5 ans d'expérience dans un rôle d’appui technique lié à la protection de l'enfance
  • Expérience sur les questions de violences liées au genre et prise en charge des survivant·e·s, notamment les mineur·e·s, requise
  • Expérience sur le terrain à l’international dans divers contextes humanitaires requise
  • Maîtrise du français et de l’anglais, oral et écrit
  • Capacité avérée à organiser le travail, à travailler de manière indépendante et à maintenir une attention particulière aux détails
  • Excellente compréhension et capacité avérée à appliquer une approche centrée sur les survivant·e·s
  • Excellentes capacités rédactionnelles et de communication orale

Les informations recueillies au stade de votre candidature font l'objet d'un traitement informatique destiné à constituer et à archiver un dossier professionnel pour chaque candidature reçue et en cas d'audit de nos procédures internes.

Conformément à la loi "Informatique et Libertés" du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification aux informations vous concernant, que vous pouvez exercer auprès de Médecins du Monde à l'adresse suivante : 62, rue Marcadet 75018 Paris, France.

Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant.

How to apply:

Les candidat·e·s doivent envoyer :

  • Un CV à jour
  • Une lettre d'intérêt de 3 pages maximum, indiquant vos compétences et expériences sur des projets similaires, un budget prévisionnel, ainsi que votre disponibilité pour effectuer cette mission (dates)

Ces manifestations d'intérêt doivent être envoyées à l'adresse suivante :

Ces offres doivent être envoyées à l'adresse suivante : doi.applications@medecinsdumonde.net en indiquant comme objet "Consultance formation PECM VLG" avant le 21/05/2021 à 16h (heure de Paris / CET).

Au maximum six candidat·e·s seront présélectionné·e·s et invité·e·s à soumettre une proposition complète répondant aux termes de référence qui leur seront envoyés.



Apply to Job

Comments

Popular posts from this blog

Head Anticipation Hub (m/f/d)

Communications Officer, P3

Escuintla Associate, Guatemala