Recrutement d’un(e) Consultant(e) International(e) Chargé de la réalisation d’une Evaluation d’impact de l’état zéro des activités

Recrutement d’un(e) Consultant(e) International(e) Chargé de la réalisation d’une Evaluation d’impact de l’état zéro des activités Recrutement d’un(e) Consultant(e) International(e) Chargé de la réalisation d’une Evaluation d’impact de l’état zéro des activités opérationnelles du BIANCO (Relance) Référence du dossier : 1106/IC/IDIRC/2019-Relance Pays Madagascar Intitulé de la mission **: Réalisation d’une Evaluation d’impact de l’état zéro des activités opérationnelles du BIANCO** Type de Contrat : Contrat Individuel Niveau de poste et d’expérience : International Durée de la mission 4 mois (16 semaines) Type et Lieu d’affectation : Antananarivo avec des descentes dans les régions identifiées du projet Prière envoyer vos propositions (propositions technique et financière) dûment signées à l’adresse e-mail Offres.mg@undp.org avec mention de la référence et intitulé du dossier ou encore à l’adresse ci-dessous : Votre proposition devra être reçue au plus tard le 16 Janvier 2019. N’hésitez pas à écrire à l’adresse upm.mg@undp.org pour toute information complémentaire. Les candidatures féminines sont vivement encouragées. Les Termes de Référence sont joints en annexe 01 de cette notice pour plus de détail sur la mission. Ils décrivent principalement le contexte de la mission, les responsabilités assignées à la mission, les produits attendus de la mission ainsi que le profil des candidats recherchés. CONTEXTE Le fonds pour la consolidation de la paix, par le projet « Institutions Démocratiques Intègres, Représentatives et Crédibles (IDIRC) », compte renforcer la confiance des citoyens envers les institutions publiques à travers un appui aux institutions de redevabilité et de lutte contre la corruption ainsi qu’à travers la création d’espaces de dialogue entre citoyens et élus et d’accès à l’information. Le projet s’inscrit dans le résultat stratégique 1 du Plan de priorités pour la Consolidation de la Paix à Madagascar (PPCP) : La gouvernance des institutions démocratiques clefs est renforcée en transparence, redevabilité, capacité de gestion, inclusion et représentativité du peuple malgache ; il vise l’ensemble des objectifs dudit résultat. Le premier résultat attendu du projet est que les institutions de lutte contre la corruption assurent leur mandat avec efficacité et intégrité en brisant toute impunité. Ceci inclut le renforcement des capacités des acteurs directs comme le Bureau Indépendant Anticorruption (BIANCO). Cependant, pour améliorer son efficacité, il faut d’abord connaître sa performance actuelle à travers des indicateurs et données fiables ainsi qu’une analyse profonde des réalités malgaches concernant les questions de la corruption. En effet, depuis la création du BIANCO en 2004, aucune évaluation d’impact des activités opérationnelles du BIANCO n'a été réalisée et le Bureau a besoin de ces données pour pouvoir améliorer son efficacité face à une problématique qui évolue en permanence aussi bien dans le pays qu’à travers le monde. Dans le même sens, la Stratégie Nationale de Lutte contre la Corruption (SNLCC/2015 – 2025) et la nouvelle Loi anti-corruption (2016-020) exigent de nouvelles activités de lutte contre la corruption et il est nécessaire de définir de nouveaux indicateurs d’impact pour mesurer les progrès par rapport à ceux-ci. Il est donc important de réaliser une évaluation d'impact des activités opérationnelles du BIANCO qui servira également d’état zéro pour le suivi des progrès dans la mise en œuvre des nouvelles activités proposées par la SNLCC. Ainsi, le BIANCO, à travers le projet IDIRC, procède au recrutement d’une équipe composée d’un cabinet national et d’un expert international pour réaliser une évaluation d’impact des activités opérationnelles du BIANCO qui servira également d’« état zéro » pour les indicateurs de progrès de la mise en œuvre des activités. OBJECTIFS Objectif principal L’objectif principal de la mission est de contribuer au renforcement de la lutte contre la corruption à Madagascar en mettant en place des indicateurs adaptés au contexte et aux réalités du pays pour un meilleur impact des activités opérationnelles du BIANCO. Objectifs spécifiques Les objectifs spécifiques de la mission sont : De faire une analyse profonde des dimensions juridiques, sociales et culturelles de ce qu’on entend par « corruption » dans le contexte de Madagascar ; D’identifier des indicateurs d’impact pour les activités principales du BIANCO, et D’évaluer l’état zéro de ces indicateurs en 2018-2019. DESCRIPTION DE LA MISSION Les principaux travaux préconisés pour la réalisation de la mission se rapportent à : Analyser et croiser plusieurs études existantes ainsi que les cadres nationaux de référence en matière de lutte contre la corruption Etudier l’ensemble des activités opérationnelles du BIANCO à travers : Des documents de travail internes et des documents et rapports externes ; Des entretiens avec le personnel du BIANCO pour disposer d'un aperçu global ; Des entretiens avec d’autres acteurs de lutte contre la corruption si besoin. Identifier des indicateurs d’impact[2] pour les activités principales du BIANCO : Volet investigation : Le traitement des dossiers porteurs, la gestion dynamique des déclarations de patrimoine ; Volet éducation et communication : La promotion de la culture d’honnêteté et d’intégrité auprès des jeunes, la sensibilisation et mobilisation du grand public, du secteur public et du secteur privé ; Volet prévention : La sécurisation des concours administratifs, la mise en place des standards de service, la lutte contre les trafics illicites des ressources naturelles, la lutte contre la corruption (LCC) sur les axes routiers, la mise en place des cellules et programmes internes de LCC auprès des secteurs prioritaires. Développer l’approche méthodologique sur les points suivants : Analyse des documents de référence et des études existantes concernant la lutte contre la corruption à Madagascar ; Collecte des données quantitatives et qualitatives ainsi que primaires et secondaires pour chaque indicateur ; Réalisation de sondages avec des tailles d’échantillon adéquates pour collecter des données statistiquement significatives par rapport à chaque activité principale du BIANCO ; Collecte des données dans les zones d’intervention de chaque Branche Territoriale du BIANCO (Analamanga, Boeny, Diana, Atsinanana, Haute Matsiatra, Atsimo-Andrefana) ; Collecter des données pour chaque indicateur identifié selon l’approche méthodologique proposée. Analyser les données et rédiger le rapport de l’état zéro des activités opérationnelles du BIANCO comprenant aussi bien des éléments quantitatifs que qualitatifs. PRODUITS LIVRABLES L’équipe fournira, en supports papier et électronique, des documents comprenant : Une note de cadrage à livrer deux (2) semaines après le début de la mission, déclinant l’approche d’ensemble de la mission, les consultations nécessaires (ateliers etc.), les voyages et déplacements de l’équipe, les acteurs à rencontrer, les documents à explorer, le chronogramme conjoint etc. La livraison de la note de cadrage permettra une meilleure prise en charge administrative et logistique de la mission et permettra le déblocage de la première tranche du paiement. Un document de méthodologie consensuel et plus approfondi à livrer quatre (4) semaines après le début de la mission, comportant : Les indicateurs d’impact proposés L’approche et les outils de collecte de données Le calendrier proposé Les données brutes collectées à livrer huit (8) semaines après le commencement de la mission L’évaluation d’impact, servant d'état zéro, de chaque activité principale du BIANCO combinant les données quantitatives et qualitatives et en appréciant la qualité et fiabilité des données, à livrer quatre mois après le commencement de la mission. Les délais de validation ne sont pas compris dans le délai d’exécution maximale. Il y aura trois (3) étapes de validation pour ces produits livrables. La validation des produits finaux de la part du comité interne de validation marquera la fin des discussions sur le livrable final. How to apply: Instructions aux soumissionnaires Les documents suivants à télécharger à partir de l'Appel à Proposition joint à cette invitation sur le site Procurement http://bit.ly/2D4pXJn , vous permettront de préparer votre proposition : La Notice de Sélection et Termes de Référence ; Conditions générales du Contrat; Prière envoyer vos propositions (propositions technique et financière) dûment signées à l’adresse e-mail Offres.mg@undp.org avec mention de la référence et intitulé du dossier. Votre proposition devra être reçue au plus tard le 16 Janvier 2019. N’hésitez pas à écrire à l’adresse upm.mg@undp.org pour toute information complémentaire. Documents constitutifs de l’Offre : Pour démontrer leurs qualifications, les consultants devront soumettre une offre qui comprendra les documents suivants: Note méthodologique pour l’exécution de la mission attendue (Méthodologie de travail, Réalisation des livrables attendus, Calendriers d’exécution conformément aux TDRs,…) : Une note de motivation dans laquelle vous démontrez que vous êtes le meilleur candidat pour le poste; La démarche ou approche, les outils ainsi que les tâches que vous comptez mettre en œuvre pour réaliser la mission ; Transmettre votre CV en y incluant surtout votre expérience des missions similaires et indiquant au moins 3 (trois) personnes de référence ; Soumettre les copies de vos diplômes ; Remplir le tableau des coûts (proposition financière). La proposition financière : Le/la Consultant (e) fait sa proposition financière suivant le Tableau des coûts. Il doit proposer un montant forfaitaire et présenter dans le Tableau des coûts la ventilation de ce montant forfaitaire. Le consultant devra inclure tous les frais lui permettant d’exécuter la mission suivant la durée prévue Les propositions incomplètes ne respectant pas ces instructions seront rejetées. Les candidatures féminines sont vivement encouragées.

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More