Search UN Jobs and NGO Jobs

UN Jobs / NGO Job Vacancy : Congo: CONSULANT INTERNATIONAL POUR UNE MISSION DE CONSULTANCE SYSTEME DE GESTION NUMERIQUE DES DONNEES SANITAIRES

NGO Jobs / UN Jobs Vacancy



Organization: Croix-Rouge Française
Country: Congo
Closing date: 20 Jun 2018

Contexte et Justification

Comme la plupart des pays d’Afrique subsaharienne, la République du Congo est fortement touchée par la pandémie du Sida. Il s’agit d’une épidémie de type généralisé. Le taux de séroprévalence du VIH dans la population générale est de 3.2% avec des disparités d’un département à un autre oscillant entre 1.5 et 4.8%. La tuberculose est un problème majeur de santé publique au Congo avec incidence des cas de tuberculose à frottis positifs estimée est de 378 pour 100 000 pour des cas de tuberculose toutes formes. Le taux de mortalité spécifique est de 60 pour 100 000 (Rapport Mondial TB 2017). La séroprévalence VIH chez les malades tuberculeux est de 30% en 2016.

L’offre de services de prise en charge globale des PVVIH et des patients tuberculeux, initialement concentrée dans les deux grandes villes, Brazzaville et Pointe Noire, a été étendue à l’intérieur du pays avec l’appui de la Banque Mondiale (BM) et du Fonds Mondial (FM) de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. Le nombre total de sites de prise en charge fonctionnels à fin 2016 est de 70 sur l’ensemble du territoire national dont les plus grandes proportions se trouvent respectivement à Brazzaville (18,57%) et Pointe Noire (27,14%). L’une des faiblesses de la prise en charge des PVVIH au Congo est relative à la qualité des données des PVVIH sous ARV et à leur survie. La file active des PVVIH rapportée par le Programme National de Lutte contre le Sida (PNLS) ne semble pas être cohérente avec les quantités d’ARV commandées et distribuées. Le rapport préliminaire de l’audit de la file actif réalisé au début de l’année 2018 a révélé que le contrôle de la qualité des données n’est pas automatisé au niveau des FOSA et par l’intermédiaire des supervisions du niveau supérieur, près de la moitié des formations sanitaires ne vérifient pas l’exactitude, la cohérence, la complétude, et la promptitude des données et la moitié des FOSA ne bénéficient pas des supervisions régulières. Ce rapport a aussi montré que le taux de surestimation de la file active des PVVIH sous TARV notifiée en routine est de 30% au niveau national. Les équipes d’évaluateur ont recommandé de renforcer le circuit de remontée de l’information sanitaire et de renforcer les capacités de gestion et d’analyse des données tout en encourageant l’utilisation de ces données.

La Croix-Rouge française (CRf), membre du mouvement Croix-Rouge/Croissant Rouge est une association indépendante qui agit aux côtés des pouvoirs publics dans ses missions humanitaires. Elle est présente au Congo depuis 1964 avec l’arrivée d’un premier instructeur secouriste et intervient de manière régulière depuis 1994 à travers deux centres de traitement ambulatoire basés à Brazzaville et Pointe-Noire. La Croix-Rouge française travaille dans le cadre du développement de la coopération avec la Croix-Rouge congolaise dans le domaine de la lutte contre le VIH et l’accès à l’eau et à l’assainissement.

Dans le cadre de la mise en œuvre opérationnelle de la subvention 2018 – 2020 du Fonds Mondial pour les composantes VIH et Tuberculose en république du Congo, la CRf a été sélectionné comme Principal Récipiendaire (PR) pour les deux maladies. Cette subvention est mise en œuvre à partir de janvier 2018 pour une durée de 3 ans.

En collaboration avec le Ministère de la santé publique du Congo, en sa qualité de PR, la Croix-Rouge française lance le présent appel à candidature pour le recrutement d’un consultant international pour appuyer les programmes de lutte contre le VIH (PNLS) et la Tuberculose (PNLT) ainsi que l’équipe de l’unité opérationnel du Projet (UOP) à la mise en place d’un système de gestion numérique des données sanitaires.

Les présents termes de référence définissent les objectifs, les résultats attendus, l’agenda du travail et le profil du consultant international à recruter.

Objectif général

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet financé à travers la subvention 2018 – 2020 du Fonds Mondial, apporter une expertise technique à la CRF pour renforcer le système de gestion des données via des outils numériques.

Objectif(s) spécifiques de la mission d’évaluation

Les objectifs de l’évaluation sont :

  • De définir un système de gestion des données via des outils numérique
  • De mettre en place les solutions définies
  • De former les acteurs du système
  • D’assurer un suivi et évaluation de la mise en place
  • Apporter un appui technique à l’équipe de l’UOP

Avec comme principales tâches :

  • Sur la base du système de collecte de données existant ainsi que des indicateurs du cadre de performance du projet, définir l’architecture de la base de données et proposer des solutions techniques pour une collecte et diffusion numérisé,
  • Développer la base de données sur un support numérique (KoboToolbox)
  • Mettre en place dans les structures de santé et les districts sanitaires l**e système de collecte de donnée mobiles** en utilisant des dispositifs technologiques (tablettes) pour saisir, diffuser et analyser ces données,
  • Former l’équipe CRf, l’équipe cadre des districts sanitaires et les personnels des structures sanitaires en charge de la gestion des données sur la collecte et diffusion des données sur support numérique,
  • Assurer une plateforme technique pour soutien à distance,
  • Monitoring du système de gestion des données mobile.

Déroulement de la mission

Durant la mission, l’expert sera supervisé contractuellement par le coordinateur des opérations de la délégation de la CRf à Brazzaville et le coordinateur des subventions du FM du siège de la CRF à Paris à qui il devra rendre compte. Il travaillera en étroite collaboration avec les responsables du PNLT, PNLS et le département du SNIS du ministère de la santé. La délégation de la CRf au Congo mettra à sa disposition un cadre de travail (table de bureau, etc.). Si nécessaire, Il utilisera la logistique de la délégation dans le cadre des besoins de service.

Méthodologie de travail

L’évaluateur est libre de proposer sa propre méthodologie [dans son offre technique]. Il est demandé que l’évaluateur effectue sa mission en trois temps :

  • Une (des) missions terrain : Rencontre avec toutes les parties prenantes (niveau national du ministère de la santé, district sanitaire, structures de santé) en vue de présenter les objectifs de la mission, Evaluer le circuit de collecte/transmission des données, assurer les formations et s’assurer de bon fonctionnement du système de gestion numérique des données sanitaires mis en place.
  • Un compte rendu à l’équipe de la CRf au siège de la délégation à Brazzaville et au ministère de la santé du Congo.
  • La finalisation du rapport de consultance et sa restitution au bureau santé du siège de la Croix-Rouge française à Paris.

Livrables attendus

Un système de gestion numérique des données sanitaires est mis en place et fonctionnel (données plus solides et précises : entrée des données sur site, nettoyage des données limité, logique d’intervention…) dans l’ensemble des 59 sites appuyés par le projet deux mois après sa mission.

Une base des données informatique est disponible à l’UOP et aux deux programmes (PNLS, PNLT).

Un rapport de consultance : Un rapport d’évaluation en version initiale sera soumis par l’évaluateur, au plus tard 15 jours après son retour de mission. La CRf procédera à une première lecture du rapport initial et apportera ses commentaires. Ces derniers devront être pris en compte par l’évaluateur pour la rédaction de la version finale de son rapport, au plus tard 10 jours après les retours/commentaires.

Le rapport sera clair, synthétique et dénué d’ambiguïté. Il permettra de comprendre :

  • la finalité et l’objet de la consultance
  • les modalités de conception et de conduite de la consultance
  • les éléments de mise en œuvre des objectifs spécifiques
  • les recommandations et les enseignements permettant d’assurer l’adaptation du système de gestion des données numériques.

Qualifications et compétences

  • Formation d’ingénieur ou d’informaticien
  • Maitrise du logiciel KoboToolbox
  • Grande capacité dans la gestion des données de projet de santé
  • Assiduité dans l’accompagnement à la transition numérique
  • Maîtrise des outils informatiques Word, Excel
  • Excellent esprit analytique et de synthèse
  • Excellentes qualités /capacités de communication, travail en équipe et relationnel dans un environnement multiculturel, transmission des savoirs et des compétences
  • Bonne méthodes pédagogiques
  • Excellente maîtrise du français (écrit / oral)

Expérience professionnelle

  • Expérience similaire à la mission au sein d’un projet ou programme, démontrant les savoirs et l’expérience de l’expert
  • Expérience de gestion des projets et des programmes de santé publique, notamment en planification, suivi/évaluation, communication et rapportage
  • Avoir une expérience de travail en équipe, dans un environnement difficile et multiculturel
  • Expérience internationale dans les pays en développement
  • Expérience avec la CRF ou connaissance du Mouvement CR/CR y compris CICR, FICR ou toute Société nationale

Durée de la mission

La mission est prévue pour une durée estimée à une année. Il sera signé un contrat de consultance de 6 mois renouvelable après une évaluation des prestations du consultant.

Le planning indiqué par l’expert pourra être revu en fonction des aléas climatiques et des conditions de sécurité.

Suivi et Coordination

Le suivi et la coordination se réaliseront à deux niveaux :

  • Au niveau du siège de la CRf à Paris : l’expert devra travailler en collaboration avec le coordinateur des subventions du fonds mondial et la Référente technique santé de la direction des relations et des opérations internationales;
  • Au niveau du terrain à Brazzaville:
    • Avec la CRf, l’expert travaillera sous la supervision du coordination des opérations de délégation de la de la CRf au Congo. Il s’inscrit dans l’organigramme de la mission, il respecte les procédures de sécurité en place, reçoit les informations spécifiques sur la sécurité comme tout expatrié de passage dans le pays.
    • il travaille en étroite collaboration avec les Coordonnateurs et les chargés de suivi évaluation du PNLS et du PNLT.

How to apply:

Les documents envoyés par l’expert devront inclure :

  • Une proposition technique incluant la description détaillée et précise de la méthodologie utilisée en français et comportant les éléments énumérés ci-dessous :
    • Un CV détaillé de l’expert ;
    • Une lettre de motivation présentant les expériences pertinentes en lien avec la présente mission. Cette lettre devra inclure le numéro d’enregistrement auprès des autorités fiscales du pays de la structure et/ou du consultant et au minimum 3 références professionnelles pertinentes. L’expert précisera également quelles sont ses dates de disponibilité. Cette lettre devra être datée et signée par celui-ci ;
    • Les copies des diplômes, attestations et références ;
    • Un tableau de référence des principales missions réalisées par l’expert dans le domaine de la lutte contre la tuberculose ;
    • Une note méthodologique explicitant la compréhension des termes de référence, la méthodologie de travail envisagée, une proposition de chronogramme détaillé de la mission, les besoins en moyens de mise en œuvre (humains et logistiques), et les résultats attendus ;
  • Une offre financière détaillée et libellée en EUROS et faisant apparaître, les rubriques suivantes :
    • Honoraires ;
    • Transports internationaux ;
    • Hébergement ;
    • Autres dépenses

Les offres doivent être envoyées par mail, à l’adresse ci-dessous avant le 20 juin 2018, 18h00 (Heure de Paris) :Dr Djeri Amani MOLAMBA - Coordinateur des subventions FM – Siège CRf à Paris

Email : djeri.molamba@croix-rouge.fr